Se restaurer

Plats principaux

Même si la cuisine Khmère n’est pas aussi célèbre que la cuisine Thaï, elle mérite que l’on s’y attarde. Les plats sont en général moins épicés et significativement différents de ceux de leur voisin le Vietnam.

Les influences étrangères sont perceptibles aussi dans la cuisine Khmère. Parmi elles, la Chine, l’Inde, Java, le Vietnam etc. Les influences Khmères et indiennes sont mentionnées dans un livre qui a pour titre, "Cambodia on a Plate", citation du chef Khmer Nadsa de Monteiro, "From India by the way of Java" autrement dit, de l’Inde à la façon de Java. Cliquez ici pour la citation.

La cuisine Khmère utilise de nombreuses épices telles que l’ail, le gingembre, les feuilles de Kaffir, les échalotes, et parfois le piment. Parmi les plats célèbres le Amok, poisson cuit à la vapeur dans un mélange d’épices appelé Kroeung (ail, gingembre, citronnelle, curcuma et parfois piment) et du lait de coco le tout servit dans des feuilles de banane. Une variante de l’amok, du tofu à la place du poisson pour le plaisir des végétariens. Comme dans la plupart des pays en Asie, les khmers mangent la plupart de leur repas avec du riz blanc cuit à la vapeur.

Un autre plat Khmer populaire: le Lok Lak, (morceaux de bœuf sautés). Ce plat serait originaire du Vietnam et est en général servit avec légumes tels que le concombre ou la laitue. Il est en général servi avec une sauce au citron vert mélangée à du sel et poivre.

Au Cambodge, il existe des plats combinant des fruits frais avec de la viande ou du poisson, tel que le Trie Cheimouy Sway (morceaux de poissons sautés avec de la mangue).

De façon générale, les plats locaux coûtent entre 5.000 et 10.000 riels, tout dépend du type de restaurant.

La France a laissé ses marques au Cambodge. Il est par exemple aisé de trouver des baguettes dans de nombreux établissements.

Pour ceux qui préfèrent ne pas trop s’aventurer, pas de soucis. De nombreux restaurants proposent de la cuisine asiatique, des plats occidentaux et des plats végétariens. Il existe également de la restauration rapide locale ou vous pourrez trouver des Donuts et pizzas par exemple mais aussi des chaines de restauration rapide internationales telles que KFC ou Swensen’s. A titre de référence, une petite pizza pour une personne revient à environ US$3.

En cas

Les cambodgiens ont aussi leurs propres snacks ou dessert tels que des bananes grillées appelées ici Chak Ang, et de nombreux fruits tropicaux tels que les noix de coco (dwong), durians (thoo-rian), mangues (sway), papayes (le-hong) etc.

Boissons

Il existe de nombreuses boissons gazeuses au Cambodge ainsi que des bières d’importation. Les bières locales sont Angkor et Bayon. Les bouteilles d’eau minérales sont également faciles à trouver.

Le café Khmer fait également partie des boissons préférées des locaux, souvent noir ou servit avec du lait concentré. Version parfois appréciée parfois pas, des touristes étrangers.

A titre de référence, un jus de sucre de canne coûte environ 1.000 riels, une cannette de boisson gazeuse US$1, un café local 4.000 riels (2.500 riels dans "un stand de restauration locale"), des bières 5.000 riels, une petite bouteille d’eau minérale 2.000 riels, tout dépend du lieu de l’achat.

Toup Aha Toch Toch (Toup)

En dehors des restaurants locaux, vous trouverez également une multitude de petits stands de rue qui sont appelés ici Toup Aha Toch Toch. C’est dans ces endroits que l’on trouve "le prix véritable" des plats locaux, qui sont accessibles aux Cambodgiens, même si parfois les normes d’hygiène et de propreté ne soient pas toujours au niveau auquel "vous êtes habitués". Il est donc conseillé d’y prêter attention avant de décider de manger à ces endroits.

Plats locaux Khmers

Notez que parfois les photos sont trompeuses. Les plats peuvent vous paraitre alléchants mais vous n’en aimerez pas forcement le contenu et inversement.