Toraja, Indonésie

Bienvenue a “Tana Toraja”, une région unique de la province du sud de Sulawesi, avec son climat plaisant. Cette région couvre une surface d’environ 3.000 km2 et se situe à environ 300 kilomètres (186 miles) de Makassar, la capitale du sud de Sulawesi.

Orang Toraja”, ou les habitants de Toraja en langage local, (Orang signifiant personnes originaire de), est ccélèbre pour sa culture bien marquée, particulièrement des Néerlandais. Le gouvernement néerlandais colonial avec la "reformed missionary alliance" a introduit la Chrétienté aux locaux au début du 20ème siècle. Encore aujourd’hui, la religion est toujours majoritaire ici mais entourée de régions ou la pratique de la religion musulmane domine.


…L’histoire de Tana Toraja…


Les “Orang Toraja” parlent leur propre dialecte, en plus du langage officiel en Indonésie, le bahasa Indonesia. Selon les historiens, le nom Toraja fut mentionné pour la première fois par d’autres ethnies dans le sud de Sulawesi, Bugis-Sidendereng et Luwu.

On considère qu’il y a 3 classes sociales a Tana Toraja qui sont "tokapua" ou classe sociale privilégiée), tomakaka (classe moyenne) et Tobuda (classe la plus modeste). La répartition de ces classes sociale a une influence sur la culture locale comme par exemple durant la cérémonie de "Rambu Solo", une cérémonie funéraire ou selon la classe a laquelle on appartient les sacrifices de buffles, cochon etc... différent. Ces sacrifices sont ensuite distribués aux familles et amis. Il existe de nombreuses variations de cette cérémonie de Rambu Solo: "disilli" (pour les enfants ou les bébés des classes sociales les plus modestes qui ne sacrifieront qu’un seul cochon), "dipasangbongi" (une cérémonie durant une nuit pour les jeunes adultes des classes moyennes sacrifient en général quatre buffles et quatre cochons), et “Dirapai”, la cérémonie la plus luxueuse qui est destinée a la classe sociale la plus riche peut durer pendant un an et aura des sacrifices conséquents de par exemple 24 buffles et des centaines de cochon.


...Les cérémonies luxueuses...


Les cérémonies funéraires de Toraja ne se déroulent pas comme dans les autres regions d’Indonésie et par extention dans le monde. Les locaux gardent les corps dans des maisons traditionnelle avant de les enterrer dans des Liang, une tombe construite dans des grottes ou dans la roche.

L’emplacement des tombes est aussi determiné par la classe sociale de la famille du defum. Plus l’origine sociale est importante plus la tombe est placee en hauteur (falaise). Les gens de condition modeste sont souvent placés dans des cerceuils à meme le sol.

Il existe de nombreuses cérémonies traditionnelles principalement pour célébrer les bonnes récoltes, les guerisons, rentrées d’argent. Encore une fois, la célébration passe par le sacrifice de nombreux cochons, buffles etc. La cérémonie est en général dirigée par un "Tominaa" ou pretre de la religion ancienne "Aluk Todolo".


...La beauté de Tana Toraja...


La ville de Toraja a de nombreuse collines et montagnes telle que Latimojong (le plus haut sommet) ou Sopai. On peut faire du trecking par divers chemin sur ces montagnes autour de Tantepao, la ville la plus visitée de Toraja. On y découvre des paysages magnifiques des terres de Toraja. Si vous ne désirez pas grimper, les visites de villages telles que Londa ou de grottes des falaises sont des alternatives. Visitez le village de Bonoran afin d’y voir les maisons traditionnelles de "kete Kesu" ou de "tongkonan". Les toits des maisons ressemblent à des bateaux. Certains "tongkonan" sont décorés de gravures. Chacun des dessins indique la classe sociale à laquelle appartient le propiétaire. Vous pouvez contacter des agents de voyage à Rapeno pour organiser ces visites. Toraja a aussi des rivieres qui ne s’assechent pas telles que Sadan ou Maulu ou l’on peut pratiquer du rafting.

Quel que soit l’objet de votre visite, ayez une experience formidable a Toraja!